Categories ACTUALITÉPOLITIQUE

Rdc : Joseph Kabila invite sa famille politique à « se préparer pour les élections et à les gagner »

C’était au cours d’une réunion d’évaluation de la Centrale Électorale de la Majorité Présidentielle convoquée par le Secrétaire Général de ladite structure, Aubin MINAKU NDJALANDJOKO sur instruction de son autorité Morale, Joseph Kabila Kabange , que les dirigeants de la Centrale Électorale de la MP , ont fait un état de lieu sur le fonctionnement de cette machine stratégique électorale aux membres du bureau Politique de la MP.

Joseph Kabila a après avoir écouté religieusement les responsables de la Centrale Électorale de la Majorité Présidentielle , exhorté sa famille politique à ne pas être distrait « ne vous laisser pas distrait par ceux qui ne croient pas aux élections » a t-il déclaré, en instruisant à la Majorité Présidentielle à se ranger davantage en ordre utile , non seulement pour se préparer aux élections mais surtout à les remporter à tous les rounds électoraux.

Visiblement, Joseph Kabila croit fermement à la tenue des élections.

F. Kamanda

Lire la suite...
Categories ACTUALITÉPOLITIQUE

Rdc : Selon Ngoy Mulunda , la tenue des élections en décembre 2017 est pratiquement impossible !

Dans sa casquette de l’ancien président de la Commission Électorale Nationale Indépendante, CENI, Ngoy Mulunda ne voit pas comment les élections peuvent se tenir au mois de décembre 2017. Selon lui, l’accord de la Saint Sylvestre a caché la vérité sur l’impossibilité de la tenue des des élections en donnant un faux espoir au peuple.

« la vérité est que l’accord de la CENCO a menti et au peuple et à la communauté internationale sur la tenue des élections en décembre 2017 » a t-il précisé, en donnant pleinement raison à l’accord de la Cité de l’Union Africaine qui avait opté pour 2018.

« il est temps que la CENCO dise la vérité au peuple qu’elle a forcé une date dans son accord et demande pardon, ça va apaiser » a t-il déclaré.

F. Kamanda

Lire la suite...
Categories ACTUALITÉPOLITIQUE

Rdc : 100 jours du Gouvernement Bruno Tshibala , Pour quel bilan ?

Nommé premier ministre le 07 avril de cette année en cours sur ordonnance présidentielle, conformément à l’accord de la Saint Sylvestre signé entre les parties prenantes de l’opposition tant de la Majorité Présidentielle au centre interdiocèsain sous la médiation des évêques catholiques membres de la Conférence Épiscopale Nationale du Congo, CENCO.

Les aléas vicissitudes qui bloquent les réalisations du programme d’action du Gouvernement Tshibala …

Bruno Tshibala n’a pas échappé à la crise economico-politique qui secoue la République Démocratique du Congo depuis un certain temps, une crise économique émaillée d’une forte dépréciation du Franc Congolais face aux devises étrangères et la hausse du prix des vivres et denrées alimentaires.

Peut-on parler d’un bilan positif ou négatif ? Difficile donc de dégager une réponse claire à cette question, tout simplement parce que Tshibala a hérité un pouvoir émaillé des épines.

Visiblement son programme gouvernemental semble être difficile à réaliser …

Le Premier ministre Bruno Tshibala avait promis dans son discours Programme d’oeuvrer pour l’organisation des élections crédibles, libres, transparentes et apaisées dans le délai convenu, curieusement, jusqu’à maintenant, la Commission Électorale Nationale Indépendante n’a toujours pas publié le calendrier électoral, malgré la pression interne et externe émanant de différents acteurs Politiques.

Tshibala Nzenzhe tient mordicus à arrêter la dégradation de la situation économique du pays, mais comment et par où commencer, la question reste pendante ! Car cette crise multiforme a asphyxié le tissu économique et social du pays.

L’ amélioreration des conditions de vie de la population reste un éternel combat du Gouvernement Tshibala. « Bruno Tshibala a promis aux fonctionnaires de l’État, un ajustement de salaires mensuels au taux du jour d’ici fin août … » une promesse incertaine et irréaliste selon certains analystes Politiques.

concernant la situation sécuritaire du pays,le Gouvernement Tshibala a réussi temps soi peu à maîtriser la situation sécuritaire du pays malgré quelques poches de résistances constatées dans la partie Est de la RDC,au Kasaï et la série des évasions massives dans plusieurs Prison du Pays.

Que pouvons-nous attendre du Gouvernement Bruno Tshibala ? Est-ce un Gouvernement d’espoir ? affaire à suivre !

Grace Botulu

Lire la suite...
Categories ACTUALITÉPOLITIQUE

Crise economico-politique en Rdc : Honoré mvula exige à Bruno Tshibala de suspendre les émolument des députés nationaux hors mandat

C’est un jeune nationaliste, Membre du Rassemblement de forces acquises au changement, très dynamique qui ne mâche jamais ses mots quant il s’agit de critiquer même son propre camp politique.
Honoré Mvula, évoque l’illégitimité des institutions comme, le véritable nez du problème à la crise economico-politique qui secoue la République Démocratique du Congo à l’heure actuelle.

« Pour mieux combattre il faut être du côté de notre peuple chaque fin du mois vous touchez plus de 12000$ pour quel travail que vous faites à l’assemblée ?, Avec quel mandat? , au nom de qui vous continuez à siégiez à l’assemblée nationale? » s’interroge t-il , en s’étonnant de la condamnation contre le président Kabila par les opposants politiques pour l’expiration de son mandat.

« vous n’avez plus mandat , votre démission serait un ouf de soulagement pour le peuple » dit-il en exigeant la démission pure et simple des élus du peuple hors mandat.

Grace Botulu

Lire la suite...
Categories ACTUALITÉPOLITIQUE

Rdc : Bruno Mavungu exhorte Bruno Tshibala et autres opposants à quitter les institutions pour exiger la tenue des élections !

Le Secrétaire Général honoraire de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social ( UDPS ), présentement président de l’Union des démocrates pour la Renaissance du Congo ( UDRC) , Bruno Mavungu sort de son silence. « je demande à tous les partis politiques de l’opposition de retirer leurs membres dans les institutions hors délai constitutionnel , pour faire pression sur le pouvoir de Kinshasa » a déclaré Bruno Mavungu.

Il pense que, la meilleure façon de faire pression sur le pouvoir de Kinshasa c’est de quitter les institutions telles que : ( le Gouvernement, l’Assemblée Nationale, Assemblée Provinciale et autres ) puisque nul n’a reçu mandat du peuple.

« Nous demandons à ce qu’ils quittent pour raison des pressions afin d’obtenir des élections qui sont attendues impérativement le mois de décembre 2017 » a t-il indiqué.

Selon lui, les élections les élections doivent se tenir dans le délai, pour éviter la scène les troubles … Quand bien même qu’il ne revient pas au chef de l’État d’organiser les élections mais ce dernier l’exige à fixer la date de la tenue des élections,
« Nous attendons que le président Kabila puisse dire un mot sur la tenue des élections qui devraient en principe se tenir à la fin de cette année en précisant ce qu’il pense de la date limite que ces élections auront lieu » a t-il affirmé.

F. Kamanda

Lire la suite...
Categories ACTUALITÉPOLITIQUE

Rdc : Le HCR préoccupé par l’afflux des réfugiés Centrafricains

Le Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) est préoccupé par l’afflux continu des réfugiés en provenance de la République centrafricaine dans des zones reculées de la République Démocratique du Congo (RDC) où très peu d’acteurs humanitaires sont présents.

Le dernier mouvement a été signalé par les autorités congolaises dans le territoire de Yakoma, dans la province de Nord-Ubangi, où plus de 10.000 personnes ont été enregistrées la semaine dernière, a indiqué mardi, un document du HCR remis à l’ACP, précisant qu’à la mi-mai, 65.000 refugiés avaient traversé le fleuve Ubangi.
Pour répondre à la situation humanitaire de plus en plus préoccupante dans les zones d’accueil, le HCR a distribué, du 5 au 8 août, des articles ménagers de première nécessité à Yakoma, Limasa et Satema, au Nord-Ubangi. 9.754 personnes ont aussi reçu des seaux, nattes, couvertures, moustiquaires et ustensiles de cuisine.

Le HCR achemine plus d’aide dans les zones qui accueillent ces réfugiés, les nouveaux arrivants étant hébergés par des familles congolaises. Il compte aussi soutenir les communautés hôtes qui font face à des défis en termes d’accès à l’eau potable et aux services de santé.

La Commission nationale pour les réfugiés (CNR), avec le soutien du HCR, effectue présentement l’enregistrement de nouveaux venus de la Centrafrique ces derniers mois.

A ce jour, le HCR a reçu 7 % des 55,3 millions USD pour assister les réfugiés centrafricains en RDC. Les Etats-Unis, le Japon et l’Union européenne figurent parmi les principaux donateurs qui assistent ces déplacés centrafricains.

Depuis le début de ce conflit en 2013, 103.000 Centrafricains se sont réfugiés en RDC, précisément dans les deux provinces de l’Ubangi, rappelle-ton.

Lire la suite...
Categories ACTUALITÉPOLITIQUE

Crise economico-politique en RDC , NOGEC invite le président Kabila à dialoguer avec Félix Tshisekedi et Ne Mwanda Nsemi

Constant Mutamba, coordonnateur de la Nouvelle Génération pour l’Émergence du Congo, NOGEC , n’est pas allé par quatre chemins pour demander au chef de l’Etat Joseph Kabila de prendre langue avec FélixTshisekedi et Ne Mwanda Nsemi au nom de la paix , pour palier à la crise economico-politique , sécuritaire et financière qui frappent de plein fouet la Rdc.

Selon lui, le président Joseph Kabila est artisan de la paix, dialoguer et pacifier ont toujours été sa tasse de thé depuis 2001, lorsque le pays était subdivisé en quatre parties, Joseph Kabila a su le réunifié en une seule nation.

« je crains la recrudescence des violences à l’horizon 2017 en cas de non tenue des élections » a dit Constant Mutamba, en demandant au au gouvernement de trouver un cadre d’échange avec le leader de la secte Bundu Dia Mayala pour mettre fin à l’insécurité à Kinshasa et au Kongo Central.

Le Coordonnteur de la NOGEC a par ailleurs invité le leader de BDM à faire une lutte non violente pour épargner des morts inutiles.

Furah Charlie

Lire la suite...
Categories ACTUALITÉPOLITIQUE

Rdc : le Gouvernement interdit l’importation et la commercialisation des poissons Tilapia et des Alevins sur toute l’étendue du pays

L’importation et la commercialisation des poissons appelés communément « Tilapia » en provenance de la Colombie, de l’Égypte,de l’Israël et de la Thaïlande proscritent sur toute l’étendue du territoire national congolais. Décision prise par le ministre d’État en charge du commerce extérieur, Jean Lucien Busa.

Dans un communiqué officiel dudit Ministère, ladite mesure fait suite à l’alerte sanitaire de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture ( FAO ) , du 26 mai relatif au virus du lac ( TILV ) mortel qui sévit dans ces pays , affectant les poissons « Tilapia » sauvages et ceux d’élevage, l’un des poissons le plus consommés au monde.
A cet effet, le ministre d’Etat au Commerce extérieur invite les services oeuvrant aux frontières, à renforcer des mesures de contrôle, de suivi et de surveillance prises par les services des ministères de l’Agriculture, de la pêche et Élevage.

Le communiqué précise que ces services aux frontières doivent consigner toute cargaison contenant les produits provenant de l’un des pays précités.

Le ministre a également instruit à la compagnie BIVAC International d’interdire l’embarquement desdits produits pour la RDC.

Selon ce même communiqué, les secrétariats généraux des ministères du commerce Extérieur, de l’Economie nationale, de l’Agriculture, de Pêche et élevage, de la santé publique, les entreprises publiques notamment, l’OCC, la DGDA, ainsi que la police nationale congolaise sont appelés à veiller au strict respect de cette décision pour préserver la vie des patriotes congolais.

Lire la suite...
Categories ACTUALITÉPOLITIQUE

Kenya : L’opposition rejette le résultat électoral et demande au peuple de tout cassé

L’opposition kényane reste amère. Alors que l’annonce des résultats définitifs s’annonce imminente, la coalition de l’opposition a précisé qu’elle ne participerait pas à l’annonce de ces résultats, dénonçant une “mascarade”. En clair, elle n’apposera pas sa signature sur les résultats, nouveau signe de son rejet.

A la télévision nationale kényane, un des leaders de la Nasa (coalition de l’opposition), Musalia Mudavadi, a souligné que la commission électorale n’avait pas pris en compte ses préoccupations de manière adéquate.

Plus tôt dans la semaine, l’opposition kényane avait rejeté les résultats provisoires annoncés par la commission électorale donnant vainqueur le président sortant Uhuru Kenyatta. En dépit des appels des observateurs et de la communauté internationale à s’en référer à la justice pour tout recours et non à la violence, l’opposition a martelé qu’aller en justice “n’est pas une alternative” pour faire valoir ses griefs.

“Les Kényans sont le juge et ils décident toujours. Nous les laissons décider”, a ajouté Musalia Mudavadi. Un autre membre de l’opposition a en outre qualifié le processus de “désastre”, et accusé la commission électorale de collusion avec l’exécutif. Idem pour les observateurs déployés sur le terrain, ajoute-t-il. A ce sujet, l’opposition suggère que désormais, pour toute élection, une enquête doit être menée pour savoir les liens entre les observateurs et chaque candidat.

Lire la suite...
Categories ACTUALITÉPOLITIQUE

Rdc : La lutte contre la fraude douanière au centre de la réunion entre le Président Joseph Kabila et le Comité de pilotage des 28 mesures économiques

Les grandes questions se rapportant à la lutte contre la fraude et la contrebande douanières en République démocratique du Congo ont été examinées au cours de la réunion tenue jeudi soir par Président Joseph Kabila, dans son cabinet de travail de la Gombe, avec les membres du Comité de pilotage des 28 mesures économiques prises par le gouvernement central.

Le ministre d’Etat en charge de l’Economie, Joseph Kapika, porte-parole de la réunion, a déclaré à la presse au sortir de cette rencontre visant à renflouer les caisses de l’Etat et à stabiliser la monnaie et l’économie du pays que la contrebande et la fraude douanières en République démocratique du Congo sont des fléaux qui détruisent notre économie, étant donné qu’elles privent l’Etat de ses moyens de fonctionnement et entraîne une fuite criante des devises.
Il s’agissait donc, au cours de cette réunion, a encore dit le ministre Kapika, de faire notamment les rapports des missions qui s’étaient rendues d’abord au Haut-Katanga, ensuite au Kongo central, avec pour objectif : lancer la campagne de mobilisation de 40 pourcent provenant des exportations des produits miniers, une campagne que le gouverneur de la Banque centrale avait lancée à Lubumbashi et qui devait être soutenue par le gouvernement central.

Ces missions, a-t-il précisé, ont été constituées de quelques membres du gouvernement, du gouverneur de la Banque centrale, de certains responsables des entreprises publiques, notamment de la DGDA, OCC, OGEFREM, SCTP etc.

Le ministre d’Etat en charge de l’Economie a affirmé que ces derniers ont, à cette occasion, rencontré auprès du Chef de l’Etat une oreille attentive, lui-même étant très préoccupé par la situation, et qu’il leur a donné des recommandations précises, espérant par ailleurs qu’ils obtiendront le soutien de tous les membres du gouvernement au cours du Conseil des ministres de vendredi ainsi que l’adhésion de tous les Congolais.

Cette rencontre a réuni autour du Chef de l’Etat le Premier ministre Bruno Tshibala Nzenzhe, le Directeur de cabinet du Chef de l’Etat, Néhémie Mwilanya Wilondja, le ministre d’Etat en charge de l’Economie, Joseph Kapika, le ministre d’Etat au Budget, Kangudia, le ministre d’Etat au Commerce extérieur, Jean Lucien Busa, le ministre en charge de la pêches et de l’élevage, Yere Yere, le ministre du Développement rural, Justin Bitakwira, le Gouverneur de la Banque centrale, Déogratias Mutombo et le Coordonnateur des cinq chantiers, Moise Ekanga.

Lire la suite...