Cacophonie au sommet de l’Etat : Vital Kamerhe signe un protocole d’entente au nom du Gouvernement à Dar es Salam !

Du jamais vu et entendu depuis l’accession de la République Démocratique du Congo à la souveraineté nationale et internationale qu’un directeur de Cabinet du Président de la République puisse apposer sa signature sur un traité international. Curieusement, Vital Kamerhe, directeur de Cabinet du Président Félix Tshisekedi a , au nom du Gouvernement congolais, signé un protocole d’entente sur les relations bilatérales et la situation sécuritaire entre la République Démocratique du Congo et la Tanzanie, en présence des chefs d’États de deux pays ( Félix Tshisekedi et Joseph MAGUFULI ).

Selon l’article 68 de la constitution, les institutions de la République sont : le président de la, le parlement, le gouvernement et les cours et tribunaux. D’où le président de la République et son cabinet ne font pas partie de l’institution « Gouvernement ». En quelle qualité, Vital Kamerhe a-t-il signé cet accord ?

Pour rappel, les ordonnances à problème nommant les membres du Conseil d’administration à la GECAMINE et à la SNCC ont été contresignées par Vital Kamerhe,Toujours lui, le semeur de discorde entre le Front Commun pour le Congo et son alliés le Cap pour le Changement.

Aussi, un document demandant l’adhésion de la RDC à la communauté de l’Afrique de l’Est qui circule sur la toile, signé par Félix Tshisekedi, rempli de fautes d’orthographe, oeuvre de Vital Kamhere.

Est-ce de l’amateurisme ou de l’incompétence au sommet de de l’Etat ? Il se constate que la violation de la Constitution se porte mieux à la présidence de la République.

Affaire à suivre

C. Ngalula

Related posts

Leave a Comment