Agnès Mwad: Une compétence qui crée des jaloux

ACTUALITÉ SOCIÉTÉ

Un pamphlet sans titre écrit aux odeurs d’une haine revancharde à été posté sur le réseau social Facebook sur la page C-News spécialisée dans les mensonge les plus odieux, la calomnieuse la plus nauséeuse et la désinformation la plus déconcertante. L’écrit porte sur la CNSS ou selon l’auteur, manifestement un chroniqueur politique occasionnel, la Directrice générale, Madame Agnès Mwad, ne donne des privilèges qu’ aux membres de sa famille et de sa tribu.
L ‘auteur, du sobriquet MTN parrait être un intellectuel désincarné qui s’est contenté de faire une compilation des bouts des réflexions sans liens entre elles et dépourvues de contenu étiologique par rapport à la situation réelle et actuelle de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale sous le leadership de Madame Agnès Mwad qui a réussi à faire briller cette entreprise du portefeuille de l’État, plus que ses prédécesseurs.

Qu’en est-il au juste?
Agnès Mwad Nawej a réussi à donner à l’INSS puis CNSS son image de marque d’une entreprise qui garantit réellement la sécurité sociale, ce malgré des tumultes créés parfois à dessein par des ennemis du bien pour servir des intérêts obscures inavoués.
Par ailleurs, alors que les autres entreprises du portefeuille de l’État ont été secouées par des mouvements de grèves, grognes et revendications sociales, la CNSS d’ Agnès Mwad a connu des évolutions prometteuses et n’a pas été secouées par ces phénomènes en raison de son Directeur général qui s’est efforcé, avec une détermination engageante, à mettre en œuvre des réformes nécessaires pour une entreprise forte, créative et profondément attachée au bien-être professionnel du personnel. C’est ce qui justifie d’ailleurs la longévité de Madame Agnès Mwad dans cette entreprise. En effet, une sagesse ne fut-elle pas qu’ « on ne change pas l’équipe qui gagne?
Que des chroniqueurs politiques occasionnels nous sortent aujourd’hui des histoires à dormir débout relève tout simplement d’une vaste blague. Un montage grossier devenu une pratique courante dans certains milieux ou des individus quasiment anonymes et mal intentionnés sont toujours en quête des raisons pour dire pis de leurs dirigeants . S’agissant des nominations, il est nécessaire de se demander au nom de quel principe on ne peut pas responsabiliser un proche dans une entreprise, pour autant qu’il en remplit les conditions requises ? Paupol dont il est question dans le pamphlet de C-News est connu de tous comme un travailleur introverti, discipliné, discret et compétent. Et son élévation ne relève pas d’une nomination singulière mais plutôt collective. Qu’à cela ne tienne, il s’agit d’un faux débat qui cache les ambitions démesurées des appétits gloutons des individus en mal de positionnement.
Aujourd’hui, on assiste à une avalanche d’indications objectives d’une indéniable normalisation professionnelle et sécurité sociale à la CNSS grâce aux compétences approuvées de Madame Agnès Mwad. C’est nécessaire de remettre les choses à leur place par cette clarification qui se veut une réponse aux inepties déversées sur l’opinion publique et dans les réseaux sociaux au sujet de la très respectable Agnès Mwad dont les détracteurs véhiculent sans vergogne des légendes d’infamie.

Serge White Ndjibu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *