Breaking News

25 millions d’Euros Belges sous la gestion des ONG : Bruxelles ; les masques  tombent

La Belgique va revoir son aide financière à la RDC dans le domaine humanitaire suite à la situation politique qui prévaut dans ce pays ont annoncé Didier Reynders, vice-Premier Ministre et Ministre des affaires étrangères Belge et son collègue de la coopération au développement Alexander De Croo dans un communiqué conjoint.  « Le besoin humanitaire croissant et le changement de la situation politique imposent une révision fondamentale de notre coopération. Concrètement, il a été décidé de mettre fin à une série d’interventions qui devaient être mises en œuvre directement par les autorités congolaises. Cela concerne des interventions  pour un montant total de 25 millions d’euros qui n’ont pas encore été signées ou qui ont déjà été temporairement suspendues » dit le communiqué. Pour plusieurs observateurs des relations belgo-congolaises, la décision de la Belgique vient de faire tomber les masques de ce qui n’était jusque-là qu’un secret de polichinelle, sur les véritables visées belges en République démocratique du Congo.  La Belgique qui est à ce jour la plaque tournante des groupes antipatriotiques, le fer de lance du contrôle par le néo-libéralisme européen des richesses congolaises, la tête d’affiche de l’axe anti souveraineté de la RDC, ne cache plus sa volonté de placer le pouvoir de Kinshasa sous ses bottes. Bruxelles a financé le forum des opposants congolais à Genval, Bruxelles n’a jamais coupé depuis l’assassinat de Lumumba, le cordon ombilical de son interventionnisme en RDC à travers des ONGs et autres mouvements prétendument citoyens. La décision officielle de Bruxelles d’intervenir en RDC à travers des ONG congolaises, appendices et cheval de Troie de ce même Gouvernement Belge, a pour mérite de faire tomber les masques et montre une fois encore l’exaspération des néocolonialistes belges face à la résistance des souverainistes congolais. Aujourd’hui la famille Lumumba attend toujours le financement de trois millions de dollars que la Belgique a décidé d’attribuer à la Fondation portant le nom du regretté Héros national afin de promouvoir son œuvre alors que les actions subversives et les incivilités des mouvements dits citoyens sont financées contre le régime de Kinshasa pour compromettre les élections de décembre 2018. La décision belge révèle également que l’ancienne puissance colonisatrice qui a toujours annoncé en fanfare son soutien au processus électoral congolais ne s’en préoccupe guère en réalité , son schéma étant de renverser le régime des nationalistes et placer à la tête un serviteur zélé du libéralisme néocolonial.

MK

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *