Kinshasa : la Police a présenté 80 présumés criminels accusés notamment de morts d’hommes

Le commissariat provincial de la police de Kinshasa a présenté mardi 26 septembre au camp Lufungula près de quatre vingts présumés criminels accusés d’avoir commis divers forfaits et causé mort d’hommes dans la ville. Parmi eux, figurent vingt et un bandits armés et cinquante-neuf jeunes délinquants appelés «Kulunas». Ces personnes ont semé la terreur dans diverses communes de la capitale.

Parmi les bandits armés figurent 6 militaires, 2 policiers et 13 civils. Ils sont accusés de braquage des cambistes, vols armés et extorsions.

«Ils ont plusieurs forfaits à leur actif, dont le dernier en date se trouve être l’extorsion de 27 000 USD commise le 4 septembre, non loin du domicile de la victime, cambiste, au quartier Abattoir, commune de Masina», a déclaré le commandant de l’unité de lutte contre la criminalité, le major Nlandu Mavinga.

Selon lui, tous ces hommes en uniformes sont des repris de justice.

Deux étaient arrêtés en 2008 dans l’affaire du meurtre du député provincial Daniel Boteti tandis qu’un autre vient de purger sa peine de 10 ans à la fin du mois de juillet pour viol sur mineur.

Cette bande opère avec deux armes AK 47 que la police a saisies.

La deuxième bande composée également d’un militaire, un civil et d’autres membres en cavale fait partie des criminels qui opèrent à Kinshasa à bord des voitures communément appelés «Ketchs.»

Ils se sont spécialisés dans les enlèvements des personnes.

Le commissaire provincial de la police, Général Kasongo Sylvano, se dit déterminer à «faire le suivi auprès des instances judiciaires», afin que ces criminels «purgent» leurs peines.

D’autres présumés criminels ont également été présentés. Il s’agit des spécialistes dans des vols de voitures qui usent des somnifères ou armes de guerre et les emportent hors de la ville de Kinshasa. D’autres catégories des criminels étaient également présentées.

Cette présentation s’est faite lors d’une parade spéciale qui a rassemblé diverses unités de la Police nationale Congolaise.

Related posts

Leave a Comment