Kananga : Emery Mbantshi demande aux opérateurs pétroliers de respecter la structure des prix du carburant

Le vice-président des sociétés pétrolières privées en RDC Emery Mbantshi Bope, en mission dans la province du Kasaï Central, demande aux opérateurs pétrolier de respecter la structure des prix du carburant il s’insurge contre la fixation exagérée de prix du carburant dans la ville.

A Kananga, le litre d’essence coûte 2 700 FC, alors qu’à Kinshasa, il se vend à 1 730 FC.

« Peut-être  que l’offre est inférieure à la demande. Lorsqu’on voit plusieurs personnes qui demandent le même produit, ils peuvent monter des enchères pour rien. Or c’est une infraction. Nous devons aussi nous mettre à la place de cette population. Vendre le litre à un prix fixé par un opérateur ce n’est pas bien. Le produit pétrolier est un produit dont la vente est règlementée. Nous avons la structure des prix. Nous déplorons le comportement de certains de nos collègues qui ne respectent la structure des prix », affirme le vice-président des sociétés pétrolières privées en RDC.

Selon Emery Mbantshi Bope, tout opérateur doit se conformer à la règlementation dans le secteur, parce que les produits pétroliers circulent normalement :

« Le problème est que depuis un certain temps, suite à des problèmes liés à l’insécurité, beaucoup se sont retenus. Mais il y a une très bonne rotation, les produits [pétroliers] circulent normalement ».

Leave a Comment